Les sports de Radio Canada

Rémi Garde, un bon mentor pour les jeunes, dit Samuel Piette

Ce n'est pas un secret pour personne : les départs de vétérans comme Laurent Ciman, Patrice Bernier et Hassoun Camara ont laissé un vide au sein de l'Impact de Montréal. Mais Samuel Piette n'est pas inquiet que son nouvel entraîneur, Rémi Garde, fera bénéficier l'équipe de son expérience, surtout les jeunes.

Shapovalov s'effondre contre Tsonga

Le Canadien Denis Shapovalov a laissé filer une avance de 5-2 dans la manche ultime pour finalement s'incliner 3-6, 6-3, 1-6, 7-6 (7/4) et 7-5 contre le Français Jo-Wilfried Tsonga, mercredi, au deuxième tour des Internationaux d'Australie.

Bonne journée pour les Ukrainiennes à Melbourne

La journée de mercredi s'est fort bien amorcée pour les représentantes de l'Ukraine, qui ont gagné leurs trois matchs au troisième tour des Internationaux d'Australie. En double, Eugenie Bouchard et sa coéquipière, l'Américaine Sloane Stephens, ont été éliminées dès le premier tour.

Le skieur Philippe Marquis tente de déjouer le mauvais sort

En temps normal, Philippe Marquis aurait été opéré sans tarder à la suite de la rupture du ligament croisé antérieur de son genou droit survenu à l’entraînement la semaine dernière. Mais à moins d’un mois des Jeux olympiques, le skieur acrobatique fait le pari qu’il peut skier en dépit de cette blessure majeure.

Gabriel Ferron-Bouius garde les buts sur un seul pied

Un jeune gardien de but a vécu une expérience inoubliable, mardi, alors qu'il a eu la chance de s'entraîner avec les 67 d'Ottawa. L'histoire pourrait être banale si Gabriel Ferron-Bouius était un joueur comme les autres. Mais, le gardien de 14 ans des Grads de Cumberland n'a qu'un seul pied.

Patrice Bernier, entraîneur et partisan

Patrice Bernier, nouveau retraité, vient d'entamer sa nouvelle carrière d'entraîneur au sein de l'Académie de l'Impact. Et maintenant que ses crampons sont accrochés, il se permet aussi d'être un partisan.

Un choix judicieux du Comité olympique canadien

Il n'est jamais facile de choisir le porte-drapeau. Plusieurs athlètes sont candidats grâce à leurs performances sportives et leurs personnalités dignes de celles que valorisent le Comité olympique canadien (COC) et le Canada. Mais certains de ces candidats ne veulent pas ce poids et cette attention à quelques jours de la performance de leur vie.